La Ville de Montréal et le gouvernement du Québec ont annoncé aujourd’hui l’octroi d’un soutien financier pour la planification et la réalisation de la programmation de Printemps numérique (PN), à la hauteur de 475 000 $ sur deux ans. Cet investissement vient consolider les efforts pour mettre de l’avant la spécificité de Montréal, comme capitale mondiale de la créativité numérique.

Le PN se réjouit de ce soutien financier qui souligne l’importance de développer et d’encourager cet événement majeur en pleine effervescence. « Nous remercions ces instances pour la marque de confiance en ce projet porteur pour Montréal, indique Mme Suzanne Gouin, présidente du conseil d’administration du PN. Les acteurs du milieu s’unissent pour la promotion et le développement de la créativité numérique et participent au positionnement de la métropole comme plaque tournante du numérique. »

Le maire Denis Coderre a déclaré qu’il est essentiel de soutenir cet événement qui permet de faire rayonner Montréal à l’échelle internationale et d’attirer ici les meilleurs talents créatifs.

Cet événement majeur pour Montréal s’inscrit directement dans la volonté de faire de Montréal une référence en matière de ville intelligente et numérique, a pour sa part ajouté le vice-président du comité exécutif, responsable de la ville intelligente, des technologies de l’information, de la réforme administrative et de la jeunesse M. Harout Chitilian.

Pour le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, le PN fait la promotion d’un secteur dans lequel notre métropole occupe une place distinctive. Le gouvernement du Québec est fier de soutenir cette initiative qui mise sur l’innovation et la créativité pour favoriser le développement économique et culturel de Montréal.

Montréal se démarque déjà sur la scène internationale et les gestes que nous posons présentement lui permettront de s’illustrer encore davantage, a souligné la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade.

Voir le communiqué de la Ville de Montréal : http://bit.ly/2lvmYkL

Il est encore temps de s’inscrire pour la prochaine édition en suivant ce lien :   http://bit.ly/2g8ipqs

La soirée de lancement de la 4e saison du Printemps numérique se tiendra le jeudi 30 mars 2017, lors d’un 5 à 9 au Musée McCord.

Le 5 à 9 au McCord – Montréal Fashion Tech est organisé par le Musée McCord en partenariat avec la Ville de Montréal et le Printemps numérique, et la contribution de Valérie Lamontagne / 3lectromode Wearables. C’est la soirée officielle de lancement du Printemps numérique 2017. La série des 5 à 9 au McCord est présentée par Banque Nationale, en collaboration avec La Presse+.

 

Les grands partenaires du Printemps numérique

Le Printemps numérique, réalisé en association avec le journal Métro, bénéficie du soutien de Concertation Montréal, de Tourisme Montréal et de La Vitrine. Ce projet bénéficie également d’un soutien financier de 475 000 $ de la Ville de Montréal (250 000 $ en 2017 et de 225 000 $ en 2018), dont 150 000 $ sont attribués grâce à une aide financière du gouvernement du Québec accordée dans le cadre de l’Entente Montréal 2025, administrée par le Secrétariat à la région métropolitaine du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. Le Secrétariat à la région métropolitaine accorde également une aide financière de 75 000 $ provenant du Fonds d’initiative et de rayonnement de la métropole pour le développement de Printemps numérique en 2017. Le Printemps numérique reçoit également le soutien de PwCromeo’s gin et OVH.​

À propos du Printemps numérique

Le Printemps numérique permet d’initier un large public aux œuvres des créateurs numériques et d’attirer une clientèle internationale grâce à l’ampleur et la diversité de sa programmation. Cette grande initiative renforce le positionnement de Montréal comme capitale créative, favorise les pratiques émergentes et inédites, et encourage les collaborations en mettant en lien les milieux qui l’animent, soit ceux de la création, de la production, de la diffusion, de la recherche, de l’industrie, du tourisme et des institutions telles que les musées et les universités.