Le Sommet #Jeunesse375MTL a eu lieu au Centre des Sciences au début du mois. Les 19 ambassadeurs de chaque arrondissement montréalais accompagnés de plus de 200 jeunes de 12 à 30 ans étaient rassemblés pour réinventer Montréal et partager leurs rêves haut et fort.

La jeunesse fait partie intégrante des célébrations du 375e anniversaire de Montréal. Depuis le mois de novembre dernier, les 19 ambassadeurs désignés sillonnent la ville pour consulter leurs concitoyens et collecter les idées qui ont nourries les réflexions du Sommet #Jeunesse375MTL.

Le Sommet s’est déroulé dans une ambiance colorée et festive. À l’étage du Centre des Sciences aménagé pour l’occasion, le mélange des Karibu et coussins colorés offrait un espace invitant et propice à la discussion, à la création et à la concertation. À l’image d’un forum ouvert, le programme chargé de ces deux jours offrait aux jeunes des moments d’inspiration grâce à des présentations éclairs et la venue d’artistes engagés, mais également de réflexion et de travail en groupe.

L’énergie était palpable à 300 mètres à la ronde. Les sourires étaient contagieux et les bonnes idées se ramassaient à la pelle. Qu’il est inspirant de laisser le micro aux jeunes et de se rappeler que la jeunesse n’est pas le futur, mais bel et bien le présent.

 SommetJeunesse1_700x400

Dimanche après-midi, les 14 groupes ont présenté leurs plans d’action au public composé de jeunes, moins jeunes et d’élus qui s’étaient déplacés pour l’occasion. Tous les aspects de notre vie quotidienne ont eu droit à leurs lots de propositions et d’idées innovantes : éducation, vie nocturne, ville sans voiture, ville inclusive, zéro déchet, santé, diversité sexuelle et de genre, commerce équitable, sports et loisirs, innovation et technologie, etc. Tous les thèmes ont été abordés avec autant de sérieux, d’ouverture d’esprit et d’audace.

Mais alors plus précisément, de quoi rêvent les jeunes pour Montréal quand on parle technologie et innovation ?

Le sujet est vaste pour une génération ancrée dans la technologie. Digital natives pour la plupart, que ce soit Islam, 15 ans ou Bienvenu-Olivier, 28 ans, ils reconnaissent l’omniprésence du numérique dans leur quotidien. Accompagnés de mentors comme Cassie Rhéaume, à la tête du chapitre montréalais Ladies Learning Code, ou de Marie-Pierre Carbonneau de l’île du savoir, les jeunes n’ont pas manqué de bonnes idées. Le groupe de travail s’est concentré sur deux enjeux essentiels : l’éducation technologique et le transport innovant.

 SommetJeunesse4_700x400

Éducation technologique

Et si on commençait par enseigner la programmation dès le primaire ? Première de la liste, cette mesure a fait l’unanimité du public! L’enseignement des principes de base des outils technologiques doit être un moyen de prévenir les effets néfastes de l’hyper utilisation de la technologie – et notamment des réseaux sociaux – chez les jeunes. Ces mesures permettront d’ «avoir des jeunes avertis de l’impact de la technologie». L’éducation passe également par la création et la mise à disposition d’espaces et stations de travail collaboratifs à l’image des fablabs dans les lieux publics comme les bibliothèques, parcs ou écoles. Enfin, l’innovation technologique doit servir à rapprocher nos communautés. Les jeunes ont bien conscience du décalage que la technologie peut créer avec la génération des aînés. Ainsi, pour « rebrancher les aînés de notre époque », les jeunes proposent la mise en oeuvre de programmes d’éducation technologique intergénérationnel. L’objectif?  Valoriser le transfert de connaissances des jeunes aux aînés et briser l’isolement social de ces derniers.

Transports innovants

L’innovation technologique doit également s’appliquer aux transports. Montréal doit s’inspirer des systèmes de transports intelligents tels que ceux développés au Japon privilégiant les technologies propres. Il s’agirait également de profiter de l’élan technologique pour rendre l’expérience des transports collectifs plus agréable grâce à la mise à disposition d’un réseau de wi-fi, d’abribus interactifs ou d’applications simples invitant au covoiturage urbain. À nouveau, la technologie est perçue comme un outil essentiel pour briser l’aspect « ma bulle » des montréalais et renforcer le lien social.

Les propositions soulevées dans les 14 plans d’actions permettront de nourrir les réflexions autour de la prochaine stratégie jeunesse montréalaise 2018-2022.

 SommetJeunesse3_700x400

La jeunesse montréalaise est optimiste: elle regorge de talents, d’idées et de compétences qui nous permettront de construire ensemble un monde meilleur. Plus question d’être pessimiste, un dimanche au Sommet #Jeunesse375MTL vous redonne de l’énergie pour les prochaines années, et de l’espoir en attendant les célébrations du 400e !

Toutes les photos du Sommet #Jeunesse375MTL sont disponibles ici

Crédit Photo : Helena Vallès