digilabs 2016

À propos des Digilabs

Développés dans le cadre de la 3ème édition du Printemps numérique en 2016, les Digilabs sont des projets pilotes ayant permis à des artistes et créateurs du numérique d’effectuer un laboratoire de recherche et de création au sein d’entreprises ou d’organismes montréalais qui placent l’inventivité et l’innovation au coeur de leur mission.

Suite à un processus d’appels de candidatures, 5 bourses ont été attribuées à des créateurs numériques qui ont résidé pendant 4 à 6 semaines au sein des organismes d’accueil pour permettre un véritable processus d’exploration créative.

Pour chaque DigiLab, une bourse de 4000$ a été remise par le Printemps numérique et les organisations participantes ont contribué à la hauteur de 2000$.

Pour consulter l’appel à candidatures, cliquez ici
.

Digilab #1 State of mind

digilab

À travers un casque de réalité virtuelle et une trame sonore spatialisée, le participant peut explorer trois tableaux audiovisuels d’émotions liées au besoin de liberté et aux difficultés de l’assouvir. La construction narrative des scènes est inspirée de la mécanique des rêves.

Le collectif d’artistes, Fantazəm, composé de Maximilien Simard-Poirier, Myriam Boucher, Pierre-Luc Lecours, et Philippe Quinn, cherche à repousser les limites de la création pour explorer ce que le nouveau médium de la réalité virtuelle peut offrir à l’expression artistique de l’art visuel et de la composition électroacoustique.

Le projet a été réalisé en collaboration avec le studio de jeu vidéo indépendant Artifact5, Gameplay Space ainsi que Le Centre de développement et de recherche en imagerie numérique (CDRIN).

Digilab #2  Hétérotopie

heterotopie 700x370

« Hétérotopie » est une oeuvre d’animation 3D abstraite et non-narrative inspirée du visage sublime du Quartier de l’innovation et de la ville de Montréal. Hétérotopie a été réalisée
grâce à la technologie de télédétection par laser ou du système LiDAR («light detection and ranging»).

Il s’agit d’une réinterprétation numérique et graphiquement monochromatique d’un lieu et de la relation établie avec cet espace, tout en opposant l’aspect architectural et les textures de béton aux formes des particules et à leur mouvement organique.

Le projet a été réalisé par Samy Lamouti et Sam Chenennou en collaboration avec l’entreprise Olameter et le Quartier de l’innovation.

Digilab #3 Semer Montréal

Semer_montreal

Développé par l’artiste Fred Trétout, « Semer Montréal » est un projet interactif et éducatif qui permet de sensibiliser à l’enjeu du patrimoine génétique (semences) et de promouvoir la saine alimentation partout sur l’île de Montréal.

Les Trois soeurs (courge, maïs, haricot)  , le Melon de Montréal  et le plant de tomates ont été choisis pour mettre en lumière les lieux et les initiatives alimentaires qui transforment Montréal en un terrain fertile.

Dans le cadre du Plan d’Action 2014-2016 du réseau SAM (système alimentaire montréalais), ce DigiLab constitue un premier jalon d’une collaboration entre les univers numérique et alimentaire où seront mis à contribution de part et d’autres les expertises montréalaises.

Digilab #4 L’architecture artistique en Fablab

Fablab

L’artiste Jonathan Villeneuve en résidence au printemps 2016 à l’école secondaire Pierre-Laporte (CSMB) a accompagné 33 élèves à la création d’architectures 3D.
Ce projet d’art numérique a permis aux jeunes de découvrir la pratique artistique de Jonathan Villeneuve et de s’approprier le potentiel créateur de leur Fablab.
Accompagnés par le pédagogue Yves Amyot, les élèves ont créé une architecture utilitaire ou imaginaire en utilisant, entre autres, l’imprimante 3D et la découpe laser.

Dans le cadre de ce DigiLab, le centre de création pédagogique « Centre Turbine » a également collaboré avec l’artiste afin de concevoir, préparer et animer les ateliers pour les élèves.

Digilab #5

Ce Digilab propose un parcours d’exploration du quartier Atwater en la réalité virtuelle.
Les participants peuvent découvrir de façon ludique et informatique le projet d’aménagement d’un quartier qu’ils fréquentent régulièrement. Le citoyen peut se renseigner sur les installations actuelles et sur le projet de verdissement et d’amélioration de la qualité́ de vie dans le secteur.

L’artiste Julie Chaffarod a travaillé sur ce projet en collaboration avec MTL Ville en mouvement. En raison de plusieurs difficultés, notamment, de transfert des composantes 3d vers le module VR, le digilab #5 n’a pu être mené à terme.