De grands airs se font entendre au Quartier des spectacles grâce à MAËSTRO, l’installation interactive d’ATOMIC3. Depuis le 14 mai, le Quartier des spectacles de Montréal vous permet de devenir le chef d’orchestre de leurs fontaines extérieures grâce au travail d’ATOMIC3 et de ces fondateurs : Félix Dagenais et Louis-Xavier Gagnon-Lebrun.

En arrivant sur les lieux, seulement un podium, une baguette et des fontaines éteintes. C’est vous qui devez donner le ton musical ! On embarque donc sur le podium, face au public, et l’on orchestre les fontaines sous des airs de grande musique classique.

Attention ! Si vous ne bougez pas, le groupe s’éteint. Il faut donc diriger les musiciens liquides afin de leur permettre d’être sur la note !

Maëstro - Photo : Martine Doyon

Maëstro – Photo : Martine Doyon

En arrivant face au groupe, vous pouvez partir la musique, l’arrêter, augmenter son intensité ou la diminuer, à votre guise. Toutefois, derrière cette direction artistique fluide, se cache tout un système interactif plus complexe.

Voici donc le groupe de musique décortiqué :

  • Une baguette avec un capteur accéléromètre à l’intérieur permettant l’obtention des données de mouvement de la baguette.
  • Une caméra à l’intérieur du lutrin, permettant l’obtention des données gestuelles et de leur amplitude.
  • Un capteur sous le tapis du podium afin de détecter la présence du chef d’orchestre.
  • Un arduino dans le lutrin envoyant toutes les données à deux programmes : MAX et MAXFORLIVE, qui fonctionnent dans la régie du Quartier des spectacles.

Donc lorsque le chef d’orchestre embarque sur le podium, sa présence est détectée par le capteur sous le tapis. Cette présence débloque les deux programmes dans la régie qui sont prêts à recevoir les données de la baguette et de la caméra. De plus, le son de l’orchestre qui s’accorde résonne.

MAËSTRO-2

Le chef d’orchestre commence à bouger la baguette et son corps et ses données sont reçus par la caméra et la baguette en premier. Ensuite, l’arduino caché dans le lutrin reçoit toutes ces informations et envoi le tout aux deux programmes qui se divisent la tâche de suivre le rythme de la musique, l’amplitude sonore et les jets d’eau.

Afin de parvenir au résultat final de l’œuvre MAËSTRO, Félix Dagenais et Louis-Xavier Gagnon-Lebrun ont dû procéder à plusieurs tests. Passant par l’inspiration d’un réel chef d’orchestre, l’interaction a été pensée selon les mouvements d’un vrai maitre. Une main pour le tempo et l’autre pour l’amplitude de la musique, c’est exactement ce qui a été repris pour MAËSTRO.

Félix Dagenais et Louis-Xavier Gagnon-Lebrun

Félix Dagenais et Louis-Xavier Gagnon-Lebrun

« On s’est beaucoup inspiré de différents chefs d’orchestre, mais lorsque l’on travaillait avec le tempo ça devenait difficile pour ceux qui ont moins l’oreille musicale. De plus, ça devenait plate parce qu’il fallait toujours battre la mesure au même rythme, il n’y avait donc pas de variation. De plus, si le rythme donné n’était pas le bon, la pièce musicale s’en voyait déformée. Suite à nos tests, cette façon de faire n’était donc pas concluante. Nous sommes allés donc plus simple, avec le stop-and-go de la baguette, qui permet au chef d’orchestre de bien comprendre son interaction avec les fontaines. »

 

MAËSTRO est disponible à la fontaine de la place des Festivals dans le Quartier des spectacles jusqu’au 31 mai 2015 et sera de retour du 6 au 10 août, juste à temps pour le Festival Virée classique de l’Orchestre symphonique de Montréal (du 5 au 8 août).

Horaire :

  • Lundi à mercredi : de 12 h à 13 h 30 et de 17 h à 19 h
  • Jeudi et vendredi : de 12 h à 13 h 30 et de 17 h à 21 h
  • Samedi : de 14 h à 17 h et de 19 h à 21 h
  • Dimanche : de 14 h à 17 h

 

Événement Facebook : cliquez ici